Boules moelleuses aux amandes et aromates

Cette recette s’inspire d’une recette ayurvédique (l’Ayurvéda = médecine traditionnelle indienne). Le sujet des desserts en Ayurvéda donne à réfléchir… Certains auteurs ayurvédiques conseillent d’éviter tout ce qui est sucré en fin de repas, d’autres affirment qu’il est possible de finir par une touche de sucré, pour satisfaire tous ses sens (mais sans alourdir la digestion). Dans tous les cas, cette médecine ne conseille pas de finir par de gros desserts sucrés ! (ce qui est souvent pratiqué ici en Occident…).

L’avis de la naturopathe : Ces petites boules peuvent servir d’en-cas nourrissant ou éventuellement de dessert (dans l’idéal, s’arrêter à un ou deux boules si on ne veut pas alourdir la digestion). A vous de tester… (quand ? combien ? avec quoi ?) et de trouver votre équilibre (entre plaisir et vitalité) 😉

Temps de préparation : 10 min (+ 30 min si les poudres de graines et d’amande ne sont pas déjà prêtes)

Matériel spécial : un blender (ou un gros mixeur avec une lame en S, plus pratique pour les grosses quantités)

Ingrédients pour environ 20-24 boules :
  • 200 g de poudre d’amandes (grillées ou non) (1)
  • 10 g de graines de coriandre en poudre
  • 8 g de graines de fenouil grillées en poudre (2)
  • 2 g de romarin (en poudre)
  • 50 g de mélasse de raisin (3) (ou de miel liquide)
Préparation :
  1. Dans un saladier, mélanger les poudres (tous les ingrédients sauf la mélasse) afin de bien répartir les aromates dans la poudre d’amande.
  2. Ajouter la mélasse puis mélanger d’abord à la cuillère pour la répartir un peu, puis malaxer le tout avec les doigts jusqu’à obtenir une boule homogène qui ne colle plus ni aux doigts, ni au saladier.
  3. Former des boulettes en roulant des morceaux de pâte entre les paumes de mains. Éventuellement les saupoudrer d’un peu de poudre de romarin pour décorer.

Déguster ces boules moelleuses immédiatement ou les conserver dans un bocal en verre. Elles peuvent se garder plusieurs semaines à température ambiante (le froid les rend plus dures).

Variantes :

  • Remplacer le fenouil par des graines d’anis ou de carvi
  • Remplacer les amandes par des noisettes
  • Remplacer la mélasse par du miel liquide ou du sirop d’érable.
Notes

(1) Pour faire de la poudre d’amandes grillées maison : placer des amandes entières dans un plat en verre assez grand pour qu’elles ne se recouvrent pas. Les faire cuire 15 min au four à 160°C en chaleur statique (ou 150°C en chaleur tournante). Bien surveiller car suivant les fours, il faut les laisser toaster plus ou moins longtemps ! Les laisser refroidir 5 min puis les mixer au blender (ou au mixeur) jusqu’à obtenir une poudre fine. Il faut s’arrêter juste avant que la poudre ne commence à se transformer en purée lisse (et oui, si vous continuez le mixage, vous allez faire votre propre purée d’amande maison !)

(2) Pour faire votre poudre de graines de fenouil grillées : verser vos graines dans une poêle chaude (de préférence en fonte ou en inox), sur feu moyen-doux. Remuer fréquemment pour qu’elles ne brûlent pas. Les enlever du feu une fois que leur couleur est un peu passée au brun-vert (au lieu du vert initial). Les laisser refroidir complètement. Il ne reste plus qu’à les réduire en poudre : soit avec un moulin manuel (c’est le mieux, car les arômes volatils sont mieux préservés), soit au blender. Il est possible ensuite tamiser la poudre à l’aide d’une passoire fine en inox si vous ne voulez pas de morceaux.

(3) La mélasse de raisin est une sorte de sirop de fruit (jus du fruit concentré par évaporation). Suivant le type de fruit, la mélasse obtenue ressemble à un caramel liquide plus ou moins foncé. Plusieurs recettes existent, soit à partir du jus du fruit (extrait grâce à un pressoir, une centrifugeuse ou un extracteur) que l’on fait cuire à feu doux jusqu’à épaississement, soit à partir des fruits entiers cuits puis moulinés puis recuits…. Vous pouvez aussi en acheter dans les magasins iraniens ; j’en ai par exemple trouvé rue de l’université à Lyon. Les iraniens ont en effet préservé beaucoup de leurs savoir-faire culinaires traditionnels, dont la mélasse (de dattes et de raisin notamment). Les avantages de la mélasse : elle peut être locale (et même préparée chez soi à partir de fruits locaux), c’est un sucrant naturel et non raffiné qui conserve tous les minéraux des fruits. Il est possible de la remplacer par du miel liquide si vous n’en trouvez pas.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :