Tarte courgette-carotte façon quiche

Végétalien (vegan) – Sans gluten
Quiche végétale aux courgettes et carottes, pâte sans gluten sarrasin

Dans cette recette de tarte sans gluten et végétale, la farine de pois chiches sert de liant pour faire une tarte épaisse qui se tient, un peu comme dans une quiche. Le goût et la texture ne sont pas les mêmes qu’avec des oeufs, mais le résultant est bluffant et vraiment sympa !

La farine de pois chiches a les avantages d’avoir une belle couleur jaune (renforcée ici avec une pointe de curcuma), de donner un petit goût sympa, et d’être nutritive (très riche en vitamine B9 et riche en fibres, protéines (environ 22g pour 100g !), cuivre, manganèse, phosphore, magnésium, potassium, fer, et vitamines B1 et B6). Les atouts nutritionnels, économiques et écologiques des pois chiches en font d’ailleurs un aliment incontournable dans une cuisine saine, abordable et respectueuse de l’environnement.

Pour les curieux, des précisions au sujet du type de cuisson au four sont inclues à la fin dans les notes *.

Temps de préparation : 40 min

Temps de cuisson : 50 min à 1h

Matériel spécifique : un rouleau à pâtisserie ; un moule à tarte de hauteur 3,5 cm et de diamètre 24 cm (pour environ 4 personnes) ; une feuille de papier sulfurisé.

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes) :

Pour la pâte :

  • 100 g de farine sarrasin ;
  • 80 g de farine de pois chiches ;
  • 20 g (3 càs) de poudre de lin ;
  • 30 g (3-4 càs) d’huile d’olive ;
  • 3 pincées de sel fin non raffiné ;
  • 1 g (1 càc) d’herbes de Provence ;
  • 80 g (ou ml) d’eau.

Pour une version avec du petit épeautre ou du blé ancien : remplacer les farines de pois chiches et de sarrasin ainsi que la poudre de lin par 200 g de farine complète (T150) ou demi-complète (T80). Ne convient pas à ceux qui évitent le gluten.

Pour la garniture :

  • 2 petites courgettes (300 g environ) ;
  • 2 carottes moyennes (200 g environ) ;
  • 20 g (2 càs) d’eau ;
  • 1 càc (2 g) de graines de coriandre en poudre ;
  • 2 càc (4 g) de thym ;
  • 2 càs (16 g) d’huile d’olive ;
  • 2 càs (20 g) de tamari, ou à défaut 1 càc rase (3 g) de sel.

Pour le liant :

  • 120 g de farine de pois chiches ;
  • 350 g (ou ml) d’eau : 110 g (ou ml) d’eau à température ambiante et 240 g (ou ml) d’eau bouillante ;
  • ½ càc (0,5 g) rase de noix de muscade en poudre ;
  • ¼ càc (0,5 g) rase de curcuma en poudre ;
  • ½ càc (1,5 g) rase de sel fin non raffiné ;
  • 1 càc (2 g) de gingembre sec en poudre ;
  • Décoration : 1 càc rase de graines de nigelle (attention, leur goût est fort), 1 càs de graines de sésame, de préférence noires.

Remarque : pour un plat à tarte de diamètre 26 cm et de hauteur 4 cm (pour 6 à 8 personnes), augmenter toutes les quantités de 20% (multiplier tout par 1,2).

Préparation :

  1. Préparer la pâte : mélanger les ingrédients secs, puis ajouter l’huile et l’eau. Mélanger à la cuillère au début, puis pétrir la pâte à la main pour former une boule.
  2. Disposer la pâte dans le moule : étaler la pâte sur du papier sulfurisé à l’aide d’un rouleau. Soulever la pâte avec son papier sulfurisé puis la placer dans le moule. Passer le rouleau sur les bords du moule à tarte pour couper les morceaux de pâte qui dépassent (voir photos ci-dessous). Pour ne rien gâcher, réutiliser les bouts de pâte en les aplatissant au fond du moule, ou faire un petit sablé avec. Mettre de côté la pâte, le temps de préparer le reste.
  3. Préchauffer le four à 160°C en chaleur tournante (si possible), ou à 180°C en convection naturelle *.
  4. Découper les légumes : éplucher les carottes. Laver les courgettes. Les découper en fines rondelles d’environ 3 mm. Cette étape peut être réaliser au robot si vous en avez un.
  5. Précuire les légumes : chauffer l’huile d’olive dans un faitout sur feu moyen. Attention en aucun cas l’huile ne doit fumer (signe de détérioration). Ajouter le thym et la coriandre en poudre dans l’huile chaude. Les laisser environ 10 secondes puis ajouter le tamari, l’eau et les rondelles de légumes. Couvrir. Au bout de 3-4 min, ouvrir et mélanger un peu, puis couvrir de nouveau et baisser le feu. Laisser mijoter sur feu doux pendant 12 min. Eteindre et réserver hors du feu quand les 12 min sont écoulées.
  6. Préparer le liant : faire bouillir les 240 g (ou ml) d’eau. Pendant ce temps, verser la farine de pois chiche dans un saladier, ainsi que la muscade, le sel, le curcuma, le gingembre et éventuellement le poivre. Ajouter ensuite les 110 g d’eau à température ambiante. Mélanger à la cuillère pour obtenir une pâte épaisse jaune. Quand l’eau bout, en verser un peu sur la pâte obtenue précédemment pour la délayer à l’aide d’un fouet. Ajouter ensuite le reste de l’eau bouillante en 2-3 fois, en mélangeant à chaque fois. Un liquide jaune est obtenu.
  7. Garnir le fond de tarte : dispatcher les légumes cuits sur le fond de tarte. Ne pas verser l’eau de cuisson s’il en reste dans le fond de la casserole (elle colore le dessus de la tarte en marron). Verser ensuite le liquide à base de pois chiches par-dessus, de façon homogène. Saupoudrer la tarte de graines de nigelle.
  8. Cuire la tarte : enfourner pour 40 min à 160°C en chaleur tournante, ou 50 min à 180°C en convection naturelle.
  9. Sortir la tarte du four et la laisser refroidir au moins 10 minutes avant de la découper.

C’est normal que le liant aux pois chiches soit encore crémeux à la sortie du four. Il va se solidifier en refroidissant.

Cette tarte peut se déguster froide ou chaude. Chaude, en sortie de cuisson, l’appareil sera plutôt crémeux, alors que dans la tarte refroidie il sera bien ferme (voir photos de la tarte froide en haut).

Cette tarte rassasiante est délicieuse avec une salade verte ou des crudités quand il fait chaud, et avec une soupe ou un bouillon quand il fait froid ! 😉

Notes :

* Chaleur tournante ou convection naturelle ?

  • La chaleur tournante cuit de manière uniforme avec un ventilateur qui diffuse la chaleur dans tout le four. La cuisson est plus homogène et rapide. Le préchauffage du four est lui aussi plus rapide. Les aliments ne sont pas desséchés et restent moelleux, idéal pour des pâtisseries fondantes en bouche. La chaleur tournante permet de cuire deux plats simultanément puisque la chaleur se diffuse dans tout le four. Le four en chaleur tournante est cependant plus bruyant (ventilateur).
  • La convection naturelle chauffe de manière verticale. La cuisson est plus lente et délicate. La diffusion de la chaleur de manière verticale favorise la levée des pâtes comme la pâte à pain, la pizza ou la génoise. La convection naturelle donne un rendu plus sec, donc parfaite pour des gâteaux ou biscuits croustillants.
  • Enfin, il est important de savoir que les deux méthodes de cuisson divergent au niveau de la température obtenue : 180 °C en convection naturelle correspond environ à 160 °C en chaleur tournante.

La recette vous a plu ? N’hésitez pas à la partager, la commenter, me faire un retour, ou même me partager vos créations en m’identifiant (@brindesens sur Instagram, ou sur Facebook) ! 😊

Quiche végétale aux courgettes et carottes, pâte sans gluten sarrasin
Une part de tarte après refroidissement (liant solide)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :